Publié par : Jean | 13 septembre 2012

Conférence sur le Brésil et la Normandie

Culture Toute ! vous invite  à la conférence publique d’Antoine POUILLIEUTE, sur le thème :

 « Rouge Brésil et verte Normandie,histoire et émergence»

Samedi 22 septembre 2012 à 17h00

En l’Hôtel des Sociétés Savantes – salle Daniel Lavallée, 190, rue Beauvoisine à Rouen

   « Trois siècles d’art brésilien »,  on se souvient de la très belle exposition de la collection « Pimenta Camargo » qui a eu lieu au musée des Beaux-Arts en 2005 dans le cadre de l’année du Brésil en France, point d’orgue d’une saison initiée alors à Rouen par Catherine Morin-Desailly adjointe à la Culture, pour marquer les liens qui existent depuis le XVIème siècle entre la capitale Normande et le Brésil.         C’est lors de la saison retour en 2009, à l’occasion de la mission sénatoriale qu’elle a conduite au Brésil que Catherine Morin-Desailly rencontre Antoine Pouillieute, ambassadeur de France au Brésil, rouennais d’origine, ancien élève du lycée Corneille. C’est donc tout naturellement que l’association « Culture Toute ! » a tenu à s’associer à l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen pour cette rencontre inédite. Une manière de prolonger les années croisées qui ont renforcé les liens entre le rouge Brésil et la verte Normandie

Qu’y a-t-il de commun entre le Rouge Brésil et la verte Normandie?

Rien a priori.

Sauf que, lorsqu’au XVIème siècle naissant, les Portugais débarquèrent au Brésil, des capitaines et armateurs de Honfleur ou de Dieppe suivirent de très près. D’ailleurs, avec Nantes, le port de Rouen obtint aussitôt le monopole d’importation du bois de braise au plus grand bénéfice de la draperie normande. C’est aussi au Havre que Villegagnon embarqua pour fonder la France antarctique en baie de Guanabara. Enfin, c’est en Normandie que le comte d’Eu, petit-fils de Louis-Philippe, vécut son exil avec son épouse, fille de Pedro II, empereur du Brésil.

Et aujourd’hui, qu’ont donc encore à se dire une puissance émergente du Nouveau monde et une belle région d’une vieille Europe souvent saisie par le doute? En vérité, les pays émergents sont certes impressionnants, mais leurs fragilités restent réelles et leur volontarisme affiché ne constitue en rien un destin commun. C’est donc grâce au tempérament des peuples et au génie des nations que tous progresseront vers une humanité plus élevée. Le lien entre le Rouge Brésil et la verte Normandie est donc plus solide qu’il n’y paraît.

On trouvera la liste des conférences de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Rouen sur son site

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :